ASCAME

L’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME) est une organisation internationale à but non lucratif qui représente le secteur privé de la Méditerranée, et regroupe les Chambres de Commerce et d’Industrie et des entités similaires des deux rives de la région. L’ASCAME rassemble plus de 300 Chambres de Commerce et d’Industrie et défend les intérêts de millions d’entreprises dans la région méditerranéenne. L’ASCAME est aujourd’hui considérée comme la représentant la plus importante du secteur privé méditerranéen.

CEDEAO

Avant l’avènement de la CEDEAO, Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, le territoire de l’Afrique de l’Ouest était constitué, sur le plan régional, d’un ensemble d’Etats issus de différents systèmes administratifs et coloniaux qui ont défini les frontières des quinze Etats situés dans cette zone.

La CEDEAO a pour objectif de promouvoir la coopération économique et politique entre les Etats. Elle est à cet égard en phase avec l’Histoire dans la mesure où les Ouest-Africains, bien avant la colonisation, ont été parmi les populations les plus mobiles au monde même si l’essentiel de cette mobilité s’est effectuée au sein de la région.

Au cours de ces dernières années, la population de l’Afrique de l’Ouest a connu une forte croissance, passant de 70 millions à presque 300 millions d’habitants entre 1950 et 2010. Vers la fin de 2014, cette population représentait presque 40% de celle de l’Afrique subsaharienne. Selon les projections des Nations unies, la population de la région devrait, d’ici à 2050, atteindre 550 à 600 millions d’habitants. L’Afrique de l’Ouest est la région la plus jeune du monde. Par ailleurs, avec 5% de la population mondiale et une superficie couvrant 40% de l’Afrique subsaharienne, elle est la plus densément peuplée du continent.

CEMAC

La Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) est composée de six  Etats de l’Afrique centrale suivants  et sa principale mission est de développer un espace intégré et d’y promouvoir un développement harmonieux : Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée.

CIAN

Le CIAN, association loi 1901, est une organisation patronale privée française qui rassemble les entreprises industrielles et de services, grands groupes ou PME-PMI, investies en Afrique. Ses sociétés membres génèrent ensemble près de 80% de l’activité économique française en Afrique. Grâce à un réseau influent et une expertise africaine reconnus, il leur apporte un soutien et des solutions pragmatiques, sur un marché africain porteur mais complexe à appréhender.

CPCCAF

La CPPCAF est un réseau vivant, qui réunit chaque année l’ensemble de ses membres à l’occasion de deux évènements majeurs : l’Assemblée générale, sur le continent africain, et les « Ateliers de la Coopération consulaire », en France ou dans l’espace francophone. Ces rassemblements réguliers, uniques par le nombre et la qualité des participants, sont l’occasion de partenariats inter-consulaires, axés Nord/Sud mais aussi Sud/Sud, et également d’échanges avec les bailleurs et les partenaires du développement. Ils réunissent en effet en un même lieu et au même moment les représentants du secteur privé, issus de 32 pays africains et francophones.

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) met en œuvre la coopération multilatérale francophone au service de ses 88 Etats et gouvernements pour 300 millions de francophone. Un long chemin a été parcouru depuis les premières réunions d’écrivains francophones, à l’aube du siècle dernier, jusqu’à la diffusion de leurs ouvrages, aux quatre coins du monde, dans les bibliothèques installées par l’OIF ; grâce à la bonne volonté de toutes celles et ceux qui ont fait et continuent de faire vivre la langue française et de défendre les valeurs la Francophonie. 

Pour autant, de nouveaux défis attendent l’Organisation et ses Etats et gouvernements dans les 50 années à venir. En 2070, selon les estimations, on pourrait compter entre 500 et 800 millions de francophones, dont une majorité de jeunes vivant en Afrique. C’est à la fois un grand espoir et un immense défi pour l’ensemble du mouvement francophone : un espoir car l’avenir de la langue française ne s’est jamais présenté sous de meilleurs auspices ; un défi, car il faut offrir des perspectives à cette jeunesse.

Cette priorité figure bien sûr à l’agenda de la Secrétaire générale, aux côtés d’autres sujets primordiaux tels que l’éducation des filles ou le numérique. Un autre chantier de taille, qui sous-tend les précédents, est celui du repositionnement de l’Organisation, pour une plus grande pertinence de son action.

INSTITUT DE L’ENTREPRISE

L’Institut de l’Entreprise est une communauté ouverte d’entreprises qui travaille à mieux comprendre et valoriser le rôle de l’entreprise au cœur de la société.
Créé en 1975, l’Institut de l’Entreprise rassemble plus de 120 entreprises, essentiellement de dimension multinationale mais toutes fortement implantées en France, et est indépendant de tout mandat syndical ou politique.

UEMOA

Créée le 10 janvier 1994 à Dakar, l’Union économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) a pour objectif essentiel, l’édification, en Afrique de l’Ouest, d’un espace économique harmonisé et intégré, au sein duquel est assurée une totale liberté de circulation des personnes, des capitaux, des biens, des services et des facteurs de production, ainsi que la jouissance effective du droit d’exercice et d’établissement pour les professions libérales, de résidence pour les citoyens sur l’ensemble du territoire communautaire.

Huit Etats côtiers et sahéliens, liés par l’usage d’une monnaie commune, le FCFA et bénéficiant de traditions culturelles communes, composent l’UEMOA : le Bénin, le Burkina, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. L’UEMOA couvre une superficie de 3 506 126 km2 et compte 120,2 millions d’habitants.

Union Africaine

Promouvoir la croissance et le développement économique de l’Afrique en se faisant le champion de l’inclusion des citoyens et du renforcement de la coopération et de l’intégration des États africains.